Les courgettes de la famille des cucurbitacées sont des variétés de fruits très prisées pour leurs multiples applications en cuisine. Bien qu’il s’agisse d’une espèce facile à faire pousser, elle demande tout de même quelques prérequis, à commencer par sa période de semis. Si vous êtes en phase de réaliser une culture de courgettes, voici quelques informations que vous devez connaître.

Seulement en avril ? - Oui, c'est difficile d'attendre =)

Opter pour un semis des courgettes durant le mois d’avril est utile pour plus d’une raison. Premièrement, il s’agit d’une plante gélive, autrement dit : elle ne supporte pas des températures inférieures à 0 degrés. Dans la plupart des régions de France, les gelées nocturnes peuvent se produire jusqu’au 15 mai en moyenne. Planter les courgettes avant les Saints de Glace, c’est donc risque de les voir dépérir, même en cas de petites gelées nocturne.

La deuxième raison de semer cette plante en avril est relative à la germination et au développement rapide des graines. Une fois semées, les graines ne mettront que de quatre à six semaines pour se transformer en un plant prêt à être repiqué. Si vous commencez donc votre semis début mars, vous devrez probablement laisser votre plant végéter dans son pot durant pratiquement un mois avant de pouvoir le repiquer pour éviter tout risque de gel. Vous ne récolterez donc pas vos premières courgettes plus vite. De plus, vous risquez d’affaiblir le plant, ce qui pourra même décaler un peu plus les premières récoltes le temps qu’il retrouve sa vigueur.

Pourquoi attendre avril avant de semer d...

Vous l’aurez compris : la courgette nécessite des conditions climatiques clémentes pour se développer correctement. En effet, il s’agit d’une plante saisonnière qui a besoin d’un sol à la fois fertile et meuble pour bien grandir, mais avant : tout celui-ci doit être bien réchauffé.

Comment planter les courgettes ?

Deux techniques sont employées pour réaliser les semis de courgettes. Il s’agit entre autres du semis en pots et du semis directement en place qui divergent au niveau du principe d’application. Alors que la première préconise un repiquage des plants une fois développés, la deuxième installe chaque potager dans son emplacement définitif. Retenez quand même que, quelle que soit la méthode, il faut impérativement veiller à ce que le gel ne puisse pas atteindre le jeune plant sans quoi il risque d’être définitivement détruit.

Pourquoi attendre avril avant de semer d...

La technique du semis en pot se réalise sous une serre ou à l’intérieur de la maison où sont entreposés les pots ou plaques alvéolées. Pour l’application, il suffit de remplir préalablement les contenants de terreau et d’enfouir deux ou trois graines à 2 cm de profondeur. Dès lors que deux ou trois feuilles font leur apparition en plus du cotylédon, vous pouvez passer à l’étape ultime : celle qui consiste à conserver les meilleurs plants et les installer dans leur emplacement définitif si la période est propice.

Pourquoi attendre avril avant de semer d...

Quant à la deuxième technique, son usage intervient après la période où les gelées sévissent. Il faudra comme dans le cas précédent deux trois graines dans un trou d’au moins 30 cm. Seulement, vous aurez cette fois-ci à privilégier un espacement d’un mètre minimum avec les légumes adjacents. Veillez tous aussi à ne conserver que les meilleurs plants lors de la germination. C’est ainsi que vous aurez le plus de chances de profiter de belles récoltes quelques semaines plus tard !

Pourquoi attendre avril avant de semer d...
Pourquoi attendre avril avant de semer d...
Pourquoi attendre avril avant de semer d...